Au commencement. . .

. . . Etait le Verbe

On dit que chaque personne que l’on croise sur notre chemin vient enrichir ce que l’on est ; les arbres prennent racine au sein d’une même famille, ils étendent leurs branches vers ce qui les aide à se développer, et partagent ce qu’ils accumulent.

Tout vient d’une idée, que l’on cherche à concrétiser dans la matière, qui donne naissance à la transmission.

 

Cette idée, elle est née de la volonté de promouvoir l’association des outils numériques avec l’Artisanat existant, dans l’objectif de maximiser le savoir-faire et le rendu proposé.

Pour cela il nous a fallu être maître de notre chaîne de production, en créant nos propres outils de gravure et découpe laser, en rendant ces éléments accessibles et transmissibles à ceux qui donnent leur temps et leurs ressources pour exercer leur art.

C’est la force de la matière, sa diversité, l’odeur du bois, le toucher du textile, les rayonnements d’un miroir, la poussière de la roche, ce sont ces éléments qui nous font vibrer sous les contours de nos créations.

 

Souvent perçu comme une classe « Stérile » selon le Physiocrate Quesnay au XVIIIème siècle ou « Classe des stipendiés » d’après Turgo, l’Artisanat porte encore la marque d’une survivance du passé, dont Karl Marx relèvera « cette spécificité que l’Artisan n’exploite pas le travail d’autrui, mais vend le produit de son propre travail ».

Il faudra attendre les travaux de Pierre-André Julien et Michel Marchesnay, qui définissent l’Artisanat comme « Une invention des Hommes destinée à s’adapter à la complexité d’un environnement largement subi. »

Consolider le lien social, reconnaître l’existence d’un savoir-faire et d’une innovation de procédés en rapport à la conception et à la production nous semble être des axes majeurs pour nous tourner vers l’Artisanat Numérique ; la loi Française, dite ‘Loi Royer’ en présente la finalité « Ils (le commerce et l’artisanat) doivent contribuer à l’amélioration de la qualité de la vie, à l’animation de la vie urbaine et rurale et accroître la compétitivité de l’économie nationale. »

 

Dans notre quête de l’accomplissement de soi, nous avons trébuché, rattrapés par les échelles du temps imposé dans ces cadres étroits que nous n’avons pas respectés ; nous avons également dû à des moments critiques, nous remettre en question sur nos modes de vie, sur les schémas nécessaires pour échanger avec autrui. Tous ces éléments qui s’apprennent par les épreuves, les combats, les doutes, les frustrations, les injustices ressenties, le travail de l’ombre. . .

Tout ce qui fait un Humain, nous l’avons expérimenté, nous l’avons gravé dans l’écorce du bois, à la surface des minéraux. Nous avons eu l’honneur d’être accompagnés par des acteurs choisis pour nos valeurs communes ; une pensée particulière à notre mentor, dont la lumière l’emmène bien plus loin que le veut la raison.

 

Cette aventure, c’est celle de passionnés, d’Êtres qui ont décidé de mettre leurs compétences en commun afin de concevoir, produire, et vendre leurs services & créations ; s’appuyant sur les racines solides de leur parcours.

 

L’alliance de la technologie, du dessin, et de la matière environnante, vient inaugurer la splendeur de l’artisanat numérique.